fbpx

 

Temps de lecture: 6’

Les cours d'apprentissage en ligne sont plus pertinents que jamais et peuvent facilement surpasser les modèles d'enseignement magistraux seuls sur lesquels nous nous appuyons depuis des siècles. L’idée n’est pas d’abandonner toutes les classes et de fermer les écoles : au contraire ! Une utilisation intégrée de la technologie dans l’éducation est un outil de plus dans notre palette pour suivre le rythme d’un monde où ce qui était valable hier, ne l’est plus aujourd’hui. Il a été notamment salué pour sa flexibilité et son rapport coût-efficacité.

Dans cet article vous en apprendrez davantage sur :

  • Qu'est-ce que la formation présentielle : cours magistraux, ateliers & workshops
  • Qu'est-ce que l'e-Learning : classe virtuelle, webinaire, LMS, blended learning, MOOC, SPOC et COOC
  • Les dernières tendances de la formation : gamification & serious gaming

Qu’est-ce que la formation présentielle ?

Différentes personnalités

Cours dans des instituts de formations : un méthode médiévale voire antique

On pense que l'école existe depuis l'apparition de l'écriture vers le 4ème millénaire avant J.-C. car c'est à cette période qu'apparaissent les premières traces de l'enseignement dans les civilisations indienne et égyptienne. Les premières leçons concernaient principalement l'écriture et la lecture mais aussi le sport ou les arts. A l’époque, seuls les garçons de famille fortunées pouvaient y accéder. Pour ne citer qu’un exemple du droit à l'éducation égalitaire des femmes en Suisse : 

  1. Introduction de l'école obligatoire en 1830, éducation différenciée pour les filles (type travaux à aiguille)
  2. Peu à peu depuis le XIX et XX siècle les filles privilégiées ont pu avec grande peine accéder aux études supérieures
  3. Inscription de l'égalité dans l'instruction de tous dans la Constitution suisse de 1981 (art. 4).

Bref, vous l’aurez compris déjà qu’on interdisait l’accès à l’éducation aux filles, les méthodes étaient principalement “magistrales” même pour ses Messieurs. Magistral se dit d’un cours où le professeur expose des sujets (souvent ceux qu’il étudie) devant un groupe d’élève en prodiguant des commentaires et des clés de compréhension. Les étudiants n’étaient pas cordialement invité à participer et apporter leurs connaissances personnelles.  Et cela était logique, à l’époque ! Oui, logique, puisque à l’époque, au moyen-âge, les étudiants ne disposaient même pas des livres du professeurs selon leur condition : ils devaient quasiment recopier ses dires pour avoir des supports de révision par la suite. La technologie ne leur permettait pas un accès illimité aux informations qui pourraient compléter le cours de leur professeur en apportant un angle nouveau à la matière et donc, la plupart du temps il se taisaient et restaient très très concentrés. De nos jours, on peut non seulement accéder à des livres sans grande contrainte, mais également à des pdfs, des sites webs et encore aux notes de ses voisins pour les plus flemmards. On a l’habitude de tout avoir directement sous la main et  de toujours creuser la connaissance plus loin : fini la retranscription, on passe à la revue et l'agrégation de contenu pertinents autour de cette thématique selon nos préférences, nos valeurs et, beaucoup, selon nos objectifs. Pour capturer l’attention des apprenants aujourd’hui il va falloir innover chers professeurs et enseignants !

Atelier et workshops

Pour rester dans l’histoire, on peut affilier les ateliers et workshops au principe de l’apprentissage maïeutique. C’est une méthode que l’on doit à Socrate et qui remonte aux alentours du IIIe siècle av. J.-C.. Elle vise à mettre en forme les pensées confuses par le dialogue . 

 

A cette époque, il n’était pas rare (pour un jeune garçon) d’avoir ce qu’on appelle un Mentor. Le Mentor via le dialogue faisait “accoucher” les pensées de ses jeunes protégés. Socrate est un des philosophes les plus respectés de l’histoire mais dont on ignore quasiment tout : Il n’a rien écrit, ses pensées nous ont été retransmises par son protégé Platon. Eh oui, il ne transmettait sa culture qu’oralement! Heureusement pour nous, Platon a compris le virage de l’époque et s’est mis à tout consigner par écrit, ce qui inspira notamment la majorité des philosophes comme Aristote, Thomas d'Aquin, Kant, Nietzsche et Hegel - rien que ça. Bref, en somme les ateliers et les workshops où la connaissance se construit à l’aide d’analogie, d’expérience, d’erreur et de débat n’est pas nouvelle non plus.

questions

L’e-learning, qu’est-ce que c’est ?

La classe virtuel ou webinaire

Contrairement à la formation en présentiel, la classe virtuelle ou le webinaire (selon les modalités de ce dernier) s’effectue via une interface digitale, principalement un ordinateur doté de wifi. Les apprenants suivent la formation à distance via internet. Souvent, la plateforme est dôté d’un tchat, d’un forum ou encore d’un système de ticket permettant de répondre aux questions de compréhensions pendant le cours ou de résoudre les problématiques fréquentes rencontrées par les élèves en dehors de la formation (par ex. Pour les exercices). Il est également possible d’avoir une encyclopédie/documentation/lexique du style wikipédia lorsqu’un sujet est étudié de manière approfondie.

LMS : l’outil indispensable

Cet acronyme qui raccourcit le nom du “Learning management system” similaire à un CMS (content management system) est un lieux virtuels où seront répertoriés les cours en ligne que propose une entreprise. Les fonctionnalités standards regroupent les vidéos, les polycopiés de cours, livres blancs et toute autre littérature nécessaire à l’apprentissage mais également permet d’obtenir un retour sur l’assiduité des participants en proposant des quizzs, des jeux d’associations, d’organisations, des textes à trous et toutes les méthodes ancestrales de l’apprentissage. 

e-learning les methodes pour apprendre

Blended Learning

Le blended learning, littéralement “apprentissage mixte” combine une formation en présence et une formation à distance. Cela permet principalement aux étudiants de s’approprier d’avance la matière en question afin d’en comprendre les principaux aboutissants et de profiter de la formation présentielle pour poser des questions approfondies au lieu de bêtement regarder le professeurs et passer 2h à prendre des notes. L’idée est de pouvoir interagir un maximum, parler de cas concrets, d’aspects opérationnels lors des sessions présentielles au lieu de venir “récolter” la connaissance. Une méthode hautement efficace de par son approche mixte et interactive. 

MOOC

L’acronyme MOOC signifie « Massive Open Online Course », littéralement “cours en ligne ouvert et massif “. Il s’agit généralement de cours universitaire réputés créés par des équipes d’ingénieurs pédagogiques et de professeurs titulaires qui font office d’autorité dans leur domaine. Vous avez toujours rêvé de suivre un cours à Harvard ? Alors c’est parti, connectez-vous à leur MOOC et inspirez-vous des meilleurs. Toutefois, les certifications elles sont payantes dans la plupart des cas. En 2019, plus de 110 millions d’étudiants et des cours dispensés par plus de 900 universités dans le monde (toutes branches d’étude confondues).

Division des branches enseignées en MOOC

SPOC

Le SPOC signifie “Small Private Online Course”, littéralement “petit cours privé en groupe”. Similaire au MOOC dans sa structure et sa présentation à distance mais dans de petits groupe qui permettront davantage d'interaction avec les étudiants, le travail sur des exercices pratiques et la possibilité d’obtenir des corrections et des retours exhaustifs de la part des professeurs. L’avantage de cette méthode et que le professeurs peut mieux s’adapter à la typologie de son groupe en raison de la proximité que cette taille offre.

point d'arrivée

COOC

De l’anglais “Corporate Open Online Courses”, ce cours ouvert créé par une entreprise permet de maîtriser des compétences variées et s’adresse à divers acteurs qui entrent en interaction avec l’entreprise nécessaires à tout employé administrateur et dans des postes à responsabilité. Il peut également s’agir de former des clients à utiliser une plateforme de l’entreprise ou encore à une entreprise de trouver des nouveaux talents via une “académie en ligne” - rien de mieux que de pouvoir tester les connaissances et l’assiduité de quelqu’un avant de l’engager.

Les trends

La gamification

Bastien du marketing ne cesse d’en parler, la gamification c’est le futur. Eh oui, souvenez-vous depuis petit nous apprenons en testant mais surtout nous sommes passionnés lorsque cela réveille le joueur en chacun de nous. Il s'agit de créer des jeux interactifs tels que des séquences logiques et des scénarios à choix multiples, des quizz, ou carrément des jeux vidéos immersif dans l’environnement de la branche d’étude travaillée. Il est certain que vous auriez adoré travailler l’histoire dans l’environnement d'Assassin'S creed : Le scénario de tous les "Assassin's Creed" repose sur l'affrontement millénaire entre les Templiers et les Assassins. Plus de 10 ans que les joueurs suivent passionnément la saga. Imaginez cela appliqué à l’histoire français, suisse, latine. Un cours de management ? Repensez à âge of empire ou aux Sims… Ce sont des jeux ludiques mais qui travaillent la capacité d’analyse complexe, la décision en univers incertain et tout cela sans risque.

icône de localisation

Les serious game

C’est une méthode de stimulation de la créativité pour la faciliter la vie en entreprise sur plusieurs aspects pluridisciplinaire : collaboration, communication et pour la résolution de problème. L’idée est de poser un cadre similaire à celui de l’entreprise mais détaché de celui-ci afin d’enlever les biais que l’on accumule à la longue et par habitude. On immerge les formés dans un environnement avec ses contraintes, ses ressources puis l’on expose des problématiques, des points bloquants qu’il faudra résoudre dans ce contexte. Le scénario avance et de nouvelles contraintes surgissent forçant les apprenants à réagir dans l’urgence.

1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code